Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lagrenouilleverte.com

ames soeur

 

L’âme sœur est un concept qui évoque une compatibilité amoureuse qui serait parfaite entre deux individus. L'expression, passée dans le langage courant, a des définitions variables qui ramènent toutes à l'idée selon laquelle ces individus ont pour destin de constituer un couple.

 

Le terme, traditionnellement employé pour parler d’une relation très complémentaire, est repris par divers courants New Age dans le sens d’âmes prédestinées à se rencontrer.

Une théorie des âmes sœurs peut être trouvée dans Le Banquet de Platon : les êtres humains, à l’origine, auraient été constitués de quatre bras, quatre jambes et d’une seule tête à deux visages. Zeus, qui aurait craint leur pouvoir, les aurait coupés en deux, les condamnant à passer le reste de leur existence à rechercher la part manquante

Résultat de recherche d'images pour "ames soeur image"

Ce mythe de l'androgyne originel est également l'une des interprétations du second récit de la création de la femme dans la Genèse 

Selon Ramban, chacun des partenaires séparés aspire à retrouver la présence de l'autre, dont il a gardé la marque, dans sa chair comme dans son âme.

Selon la Théosophie et par la suite dans les thèses d’Edgar CayceDieu aurait créé des âmes androgynes.

L’âme se diviserait plus tard en deux sexes. Au fil des réincarnations, les deux âmes se retrouveraient et, une fois leur karma purgé, elles fusionneraient à nouveau4.Résultat de recherche d'images pour "ames soeur image"

Le terme est parfois utilisé de manière ironique ou comme une allégorie pour désigner les interactions fusionnelles entre êtres humains ou dans la nature5. L'expression est également abondamment employée, à des fins commerciales, par les agences matrimoniales et les sites Internet de rencontres.

En Chine, le terme « tàijí tú » rappelle que les concepts d'âme et de sororité sont liés, se succèdent mutuellement et que l'un existe grâce à l'autre : c'est là tout le principe du Yin et Yang.

Dans la mythologie chinoise l'expression tiān shēng yí duì signifie « un couple choisi par les Cieux » ; à la naissance, maris et femmes sont tous reliés avec un fil rouge par un dieu qui s'occupe de former les relations prédestinées.

Dans le conte Li Fuyan Xu’xuan’guai’lu (écrit sous la Dynastie Tang), le Dieu raconte : « Peu importe si tous les deux sont ennemis ou que l’un soit riche et l’autre pauvre ou qu'ils vivent dans les deux coins les plus éloignés du monde. Une fois que ce fil rouge les lie ensemble, ils ne peuvent pas désobéir à leur destinée. »

D'après des légendes juives, 46 jours après la conception d'un garçon, Dieu désigne celle à qui il est destiné : cette âme sœur est nommée bashert, c'est-à-dire destin.

 Marc Lévy l'évoque dans Sept jours pour une éternité... : « Le Bachert est la personne que Dieu t'a destinée, elle est l'autre moitié de toi-même, ton vrai amour ».

Dans les histoires populaires d'âmes sœurs, il est fréquemment dit que si on les sépare ou porte atteinte à l'une des deux, leur rage se retournera contre le responsable, et elles le maudiront jusqu'à ce que leur colère se soit calmée.

https://www.facebook.com/groups/lecorbeaublancmiraguapa/

 

 Votre âme sœur vous donne un sentiment d’intégralité, comme s’il ne manquait aucune pièce au puzzle.

Un partenaire de vie, d’autre part, peut être un compagnon de longue date et un grand soutien mais ses capacités à enrichir votre esprit seront limitées ». 

 

Nous en avons entendu parler, nous avons lu certaines choses à ce sujet et certains d’entre nous ont eu la chance d’en faire l’expérience.

Les âmes sœurs sont différentes des partenaires de vie.

Certaines personnes ne rencontrent jamais d’âme soeur et choisissent de s’installer avec un partenaire de vie.

Ces relations peuvent être très satisfaisantes. Elles sont souvent construites sur la confiance mutuelle, le respect et l’amitié.

 

Vous voyez, dans la vie nous n’avons aucun contrôle sur les moments et encore moins sur les circonstances.

Certains ne veulent pas patienter indéfiniment dans l’espoir de la rencontrer, donc ils se contentent d’une relation avec un partenaire de vie.

Pour d’autres c’est une question de survie, de sécurité ou de camaraderie ordinaire et le mot « âme sœur » ne fait pas echo. Le concept peut sembler instable, rêveur et peu réaliste. Et les conditions de vie, la chronologie, la disponibilité et la doctrine de sécurité et de nombreux autres facteurs peuvent influencer tous les choix dans nos relations …

 Mais …

Si vous êtes assez ouvert, prêt et chanceux, vous aurez de grandes chances de rencontrer l’âme sœur de manière inattendue et imprévue.

La rencontre peut être troublante, déstabilisante et perturbante parce que c’est une connexion différente de toutes celles que vous avez connues auparavant ; Il n’y a pas de mots ou d’explications qui peuvent clairement exprimer une telle connexion.

C’est une énergie magnétique, un savoir intuitif qui semble juste. Il n’est pas question d’espace ou de temps: vous vous êtes trouvés mutuellement.

En fait le moment choisi et la manière sont souvent mauvais.

Mais quand cela se produit, vous le savez. Il y a le « je sens que c’est lui ».

Il y a un flux et un rythme qui semblent être guidés par quelque chose de sensiblement supérieur.

Vous prenez du recul pour reprendre votre souffle parce qu’au fond vous savez que c’est exceptionnel. Que c’est différent et véritable.

Ce sentiment brut et vrai, vous donnera envie de vous y plonger et de vous imprégner de votre âme sœur, de cette personne qui vous fait vibrer quand vous êtes à des milliers de kilomètres d’elle. Cette personne que vous entendez chuchoter quand elle pense à vous. Celle qui vous permet une grande liberté de mouvement mais épouse votre ombre à distance. Cette personne là.

 

Lorsque vous passez le cap de l’éblouissement, vous voyez la beauté, la rareté et enfin la clarté. Vous savez que votre gardien est réel. Soit comme ami ou amoureux. Pour une durée éphémère ou permanente.

Ces merveilleuses âmes de mémoire peuvent aussi seulement entrer temporairement dans notre vie pour nous rappeler ce que nous avions oublié : l’écriture, le chant, la création, l’imagination, la danse et la vie. Ces êtres allument l’étincelle. Ils activent la flamme. Ils ont une touche d’originalité et peuvent rester un temps pour nous donner un coup de pouce et puis s’en aller. Mais ces êtres sont époustouflants et font de nous des gens reconnaissants. Ils nous rappellent que nous sommes vivants, dynamiques et plein d’espoir.

 

Résultat de recherche d'images pour "ames soeur image"

 

 

 Les âmes sœurs sont des personnes qui font ressortir le meilleur de vous-même. Elles ne sont pas parfaites en mais  parfaites pour vous. « ~ Auteur inconnu

 

Cependant, il y a un hic à la rencontre de ces liens intenses. Avant de pouvoir arriver à une telle intensité et d’être assez courageux pour le remarquer,

vous devez d’abord vous aimer vous-même. Parce que quand vous avez de l’amour pour vous-même à votre juste valeur, l’âme sœur vient naturellement et sans effort.

Ce processus vous transforme en vous transférant à un être qui s’aime également et qui est prêt et ouvert à une relation fusionnelle.

 

L’intimité demande un cœur réceptif. Le fait de regarder, chercher, prier, méditer et visualiser n’attirera pas l’âme- sœur.

Et je ne crois pas qu’on puisse les invoquer.

Personne d’autre que vous ne peut être votre autre moitié ni remplir votre calice.

Bien sûr elle peut vous rappeler, vous inspirer et certainement améliorer votre existence mais personne ne peut faire votre bonheur à part vous.

Même si on peut s’y préparer

.  Faites votre travail. Contribuez à vous nourrir et à vous chérir.

Remplissez votre âme et alimentez votre feu intérieur. Et puis si un jour elle surgit, vous pourrez fusionner.

 

« Ne vous préoccupez pas de trouver votre âme- sœur. Trouvez-vous vous-même ». ~ Jason Evert

 

 

âme sœur

 

 

 

Même si vous êtes toujours entouré de vos amis, même si vos collègues tiennent une place importante dans votre vie, il ou elle est toujours là, présente dans votre cœur, dans votre esprit.

La personne qui existe vraiment, du moins pour la plupart des gens, est celle que vous devinez d’instinct, avec qui vous communiquez en profondeur et qui vous permet de vous épanouir en tant qu’être humain au sein de la relation.

S’il se trouve que cette personne est votre compagne ou compagnon, alors c’est que vous avez fait une rencontre vraiment spéciale.

C’est simple, il ou elle est toujours avec vous, partout, où que vous alliez, quoique vous fassiez.

On peut alors dire que vous avez rencontré votre âme-sœur.

La personne qui sait endosser tour à tour le rôle de copain, de meilleur ami, de grand frère, de parent quand cela est nécessaire.

Alors que vous pensiez que ces histoires d’âme-sœur étaient juste bonnes pour alimenter les films à l’eau de rose, ou pour les midinettes au cœur d’artichaut, voilà que la vie vient de mettre sur votre chemin une personne pas comme les autres, une personne qui semble destinée à ne plus jamais sortir de votre existence.

Même après quelques doutes, il faut se faire à l’évidence : quand vous êtes avec cette personne, certaines choses ne s’expliquent pas, c’est comme si vous aviez trouvé votre « double », votre autre vous-même, comme si vous vous connaissiez depuis toujours.

 

 

Ame soeur : une origine divine

 

 

 

La quête de notre « moitié d’orange » fait tellement partie du paysage amoureux contemporain que nous avons totalement oublié qu’elle est d’origine divine. 

Évident, pourtant : dans l’expression, il y a « âme », or pas d’âme sans dieux. « Cette idée-là est fille des pratiques antiques qui mettaient en scène des relations sexuelles entre hommes et divinités », nous apprend l’ethnopsychiatre Tobie Nathan.

Elle nous renvoie aux temps antiques où des femmes échevelées, en transe, couraient dans les montagnes, les forêts, pour célébrer le culte de Dionysos, dieu de la vitalité et de l’ivresse. Elle nous transporte à l’époque où nos ancêtres invoquaient les divinités du désir Inanna – ou Ishtar –, Cybèle, Aphrodite, Vénus, les suppliant d’amener dans leur lit les êtres désirés : « Fais que mon aimé(e) vienne à moi, fais qu’il (ou elle) me désire. »

En réalité, la conviction d’avoir rencontré notre âme soeur a pour effet de décupler la puissance de notre désir. Elle nous donne la force de conquérir l’élu(e) de notre coeur, même s’il (ou elle) n’est pas du tout dans les mêmes dispositions que nous.

« La théorie de l’âme soeur, notre jumeau parfait, notre part manquante, est née dans l’univers des kabbalistes entre le XIIIe et le XVIe siècle, avant de traverser continents et siècles, affirme Tobie Nathan.

Le Dieu biblique fabrique les âmes par couples.

Quand un mâle est créé, sa partenaire féminine l’est en même temps que lui.

Il ne s’agit pas forcément d’un homme et d’une femme, mais aussi de deux hommes ou de deux femmes, car la partie mâle peut se trouver dans une femme et inversement.

Il faut penser en termes d’émetteur (mâle) et de récepteur (femelle). »

 

 

Sur le plan des réalités cosmiques,

ce n’est pas un concept bien défini. Sur un plan terrestre, c’est une énergie qui entre en complément à la vôtre sans être similaire.

Certains font des réincarnations multiples en étant ensemble, en travaillant ensemble, en se mariant ensemble.

Cela déclenche des complémentarités et ces personnes se retrouvent chaque fois, à chaque naissance, ensemble.

Pas forcément aux mêmes âges. Ce sera le père et l’enfant, le mari et la femme ou l’amie, ou Maître et disciple.

Ce qui crée l’Âme soeur c’est cette complémentarité, mais cela n’existe pas en tant que réalité cosmique. C’est tout simplement une harmonie.

Sur un plan un peu plus cosmique, ce sont des gens qui ont fait tous leurs cycles d’évolution ensemble, ce qui est quand même fort rare à trouver, parce qu’ils sont toujours séparés à un moment de la vie, l’un allant plus vite que l’autre, ou voulant expérimenter d’autres choses.

Mais dans le cas où ces gens arrivent à faire un maximum d’évolution ensemble, se retrouvant ensemble devant le Maître, il se crée une véritable union et ils paraissent, en tant qu’âme, comme des siamois.

 

Leurs réincarnations deviennent quelque chose de très difficile. Ils ont tellement eu l’habitude de prendre l’énergie de l’autre, qu’ils ne sont pas vivants en tant qu’individualité propre, même si leur conscience a atteint un certain état d’individualité.

Énergiquement, ils sont tellement soudés, qu’il faut leur apprendre, petit à petit, à se séparer. Alors ils passent par de petites épreuves qui ne sont pas des épreuves initiatiques typiques, mais tout simplement des moments où ils expérimentent la solitude et le bien-être qu’il y a à être pleinement seul. 

Je vous le dis, ce n’est pas un concept qui existe vraiment. C’est une complémentarité ou un attachement trop long grâce aux incarnations de deux êtres.

 

Je vous demande, pourquoi les hommes n’ont-ils pas permis à la bible d’en parler ?

Vous savez très bien que beaucoup de vérités ont été soit enlevées, soit voilées. Ce qui fait que l’individu est obligé d’utiliser des clés pour lire ce qui est écrit. Mais la Bible en parle. Il y a une phrase très courte à propos de cela, mais elle paraît tellement banale, que les individus ne l’ont même pas remarquée, autant ceux qui ont retranscrit la bible que ceux qui la lisent aujourd’hui.

Ne vous inquiétez pas, même si ce livre a été quelque part tronqué, transformé, il est tellement sacré, qu’il a pris toute l’occupation des Maîtres à un moment donné, pour qu’un maximum d’éléments véritables soient gardés. Heureusement l’essentiel est écrit. Le reste, après tout, n’est pas bien important, la science le fera. Ce qui compte, c’est que le fondement même de la vie soit marqué en intégralité.

Pour nous, voyez-vous, il y a toujours une différence entre les fondements même de la vie et le message de connaissance, qu’il est bon d’apporter naturellement, mais qui reste secondaire. C’est pour cela qu’il semble y avoir une séparation entre spiritualité et science, ou monde spirituel et monde profane. Parce que la spiritualité s’occupe pour l’instant d’expliquer les fondements même de la vie : comment être un homme parfait ? Et quelqu’un d’autre qui vient parler de la science, des planètes, de l’histoire de la terre, de l’histoire de l’homme.

Il ne servirait à rien qu’un Maître vienne vous donner toute cette connaissance si vous n’avez pas déjà une conscience beaucoup plus grande. Vous connaissez la phrase : Science sans conscience, n’est que ruine de l’âme, cette phrase est capitale.

C’est pour cela qu’apparemment la spiritualité, jusqu’à présent, s’est occupé de l’âme et de l’esprit de l’homme, parce que les Maîtres savaient bien que l’homme saurait se débrouiller tout seul, pour la connaissance de son corps et tout ce qui concerne la terre. Il a l’esprit suffisamment curieux et spéculatif pour aller chercher sous le recoin des étoiles ce qui s’y trouve.

 

Par contre, s’asseoir trente secondes pour méditer ou se contrôler, cela lui est impossible. Alors les Maîtres ont paré au plus pressé. Mais un jour viendra où tout sera réuni, parce que l’essentiel en l’homme, sera développé. Mais tant que cet essentiel n’est pas développé, vous aurez l’impression d’aller arracher la connaissance grâce à vos expériences et vos souffrances, alors qu’il n’en est rien. La connaissance vous est tout aussi ouverte que les messages qui ont été donnés par tous les médiums et tous les prophètes.

Imaginez qu’il y ait dans le cosmos une grande bibliothèque où toute la connaissance serait écrite : comment faire une fusée performante, comment guérir toutes les maladies ? etc.
Mais tant que l’homme ne sera pas au moins un homme, il ne pourra pas aller voir dans ce ciel-là. Il s’agit tellement de parler d’énergie et de grands principes, qu’il serait incapable de comprendre. D’une certaine manière, l’homme acquiert de lui-même. Ce qui ne veut pas dire qu’il est seul dans sa recherche. Chaque fois, de grands individus donnent cette connaissance. Ce n’est pas n’importe qui, qui trouve, c’est toujours, à un moment donné, quelqu’un de supérieur.

Les hommes ne sont pas laissés seuls avec leur matière, mais nous nous occupons plus précisément de l’âme, et après, nous unirons les deux. Quand l’homme aura uni sa matière à son âme, nous unirons notre connaissance à la terre et à la matière. À moins que l’homme ne vienne à nous, nous n’irons pas à lui.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article