Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lagrenouilleverte.com

saint guerrisseur partie 1 de A a K

 

 

A quel Saint se vouer…

 

Comme la médecine du temps est impuissante à préciser l’origine des maux, la maladie ne peut être qu’une épreuve envoyée par Dieu en punition d’une attitude, d’un mauvais penchant, d’un comportement qui porte tort aux autres.

je suis  unanimement convaincu.

Les remèdes, les soins des médecins ne guérissent pas. Tout au plus, ils ne peuvent que soulager. Ce qui excuse leur manque d’efficacité.

 

   Aussi est-il préférable de s’adresser aux  Saints …, à condition de savoir lequel.

Une fois identifié et supplié comme tel, le Saint concerné intercède auprès de Dieu pour obtenir la guérison…

De là naissent les saints guérisseurs, mais aussi à l’inverse les saints dispensateurs de maux, agissant en cela au nom de Dieu pour réprimer les mauvais penchants des humains ou ceux qui contestent sa toute puissance.

Plusieurs affections sont ainsi attribuées à plusieurs de ces saints. Pour faire cesser les troubles résultant de tels maux,  il faut s’adresser à Lui directement pour oser espérer la guérison.

L’invocation conjointe d’un autre Saint, associé à la demande première renforce l’effet de la supplication.

Elle peut s’avérer salutaire.  Le Saint à l’origine du mal, intercesseur de la volonté de Dieu pour éprouver le patient, peut se laisser convaincre et revenir sur l’affection qu’il a envoyée.

Ainsi la guérison dans tous les cas est-elle surnaturelle. C’est là un fait bien établi.

 

 

St Adrien

  •  s’invoque pour se prémunir de la peste.

Saint Achaire 

  • Ce saint est particulièrement vénéré dans le Nord de l’Europe, contre les maladies nerveuses et la folie en particulier.

Saint Alphonse-Marie de Liguori

  • Il souffrit terriblement de douleurs articulaires, qu’il apprit à supporter avec une sainte résignation. C’est pourquoi il est invoqué par ceux qui souffrent de ces affections.

Saint André Avellin 

  • Il mourut lui-même dune apoplexie en célébrant la Messe dans l’église Saint-Paul Majeur, à Naples. Il est invoqué contre ces crises ou pour obtenir une bonne mort.

Saint André Hibernon 

  • C’est probablement à cause de son nom, qui rappelle le mot latin hibernus (hiver) qu’il est invoqué contre les maladies du refroidissement.

Saint Ange de Jérusalem 

  •  Il s’est révélé être un excellent protecteur contre l’asthme. Il fut martyrisé à Rome en 1220.

Saint Antoine de Padoue :

  • L’Enfant-Jésus lui apparut un jour dans ses bras.
  • saint protecteur des petits enfants et des femmes stériles.
  • les fievres 
  • Aujourd’hui encore, différents pèlerinages aux "fontaines de Saint-Antoine" sont fréquents. S’y rendent en particulier les femmes enceintes et les personnes atteintes de maladies oculaires, qui baignent leurs yeux avec l’eau bénite de la chapelle.

Saint Antonin de Florence

  • La renommée de celui qui fonda la célèbre église Saint-Marc comme protecteur contre les fièvres, est lié à la miséricordieuse et infatigable œuvre d’assistance qu’il accomplit auprès des pauvres et des malades, lors de la terrible épidémie de peste qui frappa Florence et lors du tremblement de terre de 1453.

Saint Abbé Antoine

  • Dans le désert, Antoine le Grand souffrit aussi d’éruptions cutanées et du zona, appelé au Moyen-Âge "Feu de Saint-Antoine". C’est pour cela que le peuple chrétien l’a invoqué pour être protégé des maladies dont le saint ermite a souffert, mais aussi de toutes les maladies pestilentielles, des dermatoses et de la peste bubonique.

St Atorne ou St Saturnin

  •  saints responsables des maladies des animaux et tout spécialement des moutons, il faut l’invoquer au dehors, loin de la bergerie.

Saint Aurélien

  • Il est évoqué contre le mal d’oreilles parce que son nom rappelle le terme latin de "aures", désignant les pavillons auriculaires.

Saint Augustin 

  • En ce qui concerne sa vue, on considère quelle était très bonne, puisqu’il n’écrivit pas moins de 113 livres et quelques 230 lettres. Mais à propos de l’ouïe, nous ne savons pas grand chose si ce n’est qu’il est un des protecteurs contre les maladies touchant à cet organe.

Saint Barthélemy 

  •  Aide à une bonne cicatrisation. Dans un autre domaine, l’on dit de lui qu’il a le pouvoir de chasser les démons du corps de l’homme et il est invoqué pour toutes les maladies considérées comme diaboliques, comme celles qui sont accompagnées de convulsions.

Saint Bernardin de Sienne 

  • Son pouvoir de persuasion était tel, que par la dialectique et sa voix hypnotique, il arrivait à obtenir des résultats dans toutes les causes perdues.

St Blaise 

  • pour combattre les épidémies dont sont frappés les animaux de la ferme et contre les maux de gorge, suite à la guérison d’un enfant qui avait avalé une arête de poisson.
  • Le nom de St Blaise écrit sur un billet de vélin et attaché en haut de la houlette ou du bâton du berger préserve le troupeau de l’attaque des loups.
  • Le don particulier qu’il possédait de guérir les maladies de la gorge fut officialisé par les plus grands médecins byzantins du VIème siècle. Mais il est aussi incomparable pour soigner toutes les maladies de la bouche et des dents.
  • En Belgique, il est aussi invoqué contre les maladies des yeux.

St Christophe 

  •  contre les frayeurs provoquées par les tempêtes, l’insomnie.
  •  Nous ne savons pas avec certitude pourquoi il est invoqué contre l’épilepsie. Son rôle contre les accidents de voyage est plus clair.

St Claude 

  •  efficace pour retrouver une bonne aisance à la marche à la suite d’une fracture.

St Cloud

  •  qui guérit des cors, des callosités, des verrues, des ulcères, des furoncles, du charbon.
  • Saint Cloud : Il protège des maladies de peau, des lésions cutanées (furoncles ; verrues ...) et de la syphilis, autrefois considérée comme une maladie de la peau.

Saints Côme et Damien

  • Ils disaient à leurs patients : Tout bien vient du Seigneur. Un seul est le vrai Dieu et lui seul, non pas nous, guérit ta blessure, rend la vue à tes yeux, apaise la fièvre. Nous ne sommes que ses instruments. En lui tu dois croire et par lui, guérir. Les deux saints frères réalisèrent un nombre infini de guérisons. L’Église parle officiellement de 47 miracles. Mais sans aller jusque là, des dizaines de milliers de personnes ont été traitées et guéries par eux.

St Conogan 

  • qui a traversé l’océan dans une auge de pierre, ôte les maux aux jambes, les tremblements nerveux, en s’allongeant nu dans semblable auge creusée dans la pierre.

Saint Denis

  • Saint Denis, qui subit la décapitation, devint par la force des choses un protecteur contre le mal de tête.Saint Denis : Spécialement en France, car ce saint y est particulièrement vénéré.
  • la syphilis 

St Eloi

  •  saint patron des laboureurs et des maréchaux, s’invoque usuellement en cas de fatigue extrême.

Saint Éleuthère 

  • Par imposition des mains, il soigna de nombreuses personnes de palpitations et de malaises cardiaques. Il a notamment guéri le Pape saint Grégoire.

St Elzéar 

  •  contre les fièvres pustuleuses, la rougeole.

Ste Ermerance 

  • associée à Ste Agathe contre les cours de ventre, les coliques

St Etienne 

  • contre les chutes accidentelles de cheval, tant pour remettre le cavalier que soigner l’animal tombé. Le Saint est invoqué pour autoriser que l’on brûle un joug de bœuf rompu, car le détruire est un sacrilège. Le bœuf est un animal sacralisé, sanctifié par sa présence avec l’âne dans la crèche lors de la naissance de Jésus. Les cendres du joug, recueillies auront un effet bénéfique contre les luxations, les courbatures.
  • Saint Étienne : Ce sont des pierres qui ont tué le premier martyr chrétien en l’an 33. C’est pourquoi il est invoqué contre la fabrication des calculs (en latin calculus signifie "petite pierre" et les calculs arithmétiques se faisaient à laide de petites pierres).
  • contre les migraine 

Saint Érasme 

  • Martyrisé en 303 sous Dioclétien, on lui enleva les entrailles et on les enroula autour d’un treuil. Depuis, il est protecteur contre les coliques et les troubles intestinaux.

St Expédit

  •  contre les maux de tête, s’invoque le soir par trois oraisons avant le coucher.

St Fiacre 

  • contre la gale contractée la première fois, s’invoque en tenant une chandelle éteinte dans la main gauche, dans la pensée que si elle était allumée, la gale s’échaufferait et gratterait davantage.
  •  Spécialiste des hémorroïdes, des fistules rectales, des ulcères et des verrues, ce saint, mort en 670, était considéré comme un guérisseur universel.
  • Guérisseur, par la grâce de Dieu, des verrues et des ulcères, ces vertus s’étendirent aux lésions de la syphilis, alors typiquement cutanées, quand la maladie commença à atteindre l’Europe.

Saint Félix de Sutri 

  • Il mourut en 257, après que les bourreaux lui eurent brisé les mâchoires.
  • asthme 

Saint Florian 

  • Il fut condamné à mort par noyade, sous Dioclétien. Pour cela, il protège aussi contre les noyades, outre ses fonctions contre les brûlures.

Saint François d'Assise 

  • Saint François ne jouissait pas d’une bonne santé. Il souffrait, en autre, de maux de tête très violents.
  • Si l’on considère toutes les maladies dont il souffrit, on comprend la raison pour laquelle il est invoqué particulièrement contre les maladies de l’estomac, du foie et de la rate.

 

St Genouph

  • efficace contre les rhumatismes.

Saint Georges 

  • L’iconographie populaire l’a presque toujours représenté sur un cheval, tuant le dragon avec sa lance, incomparable allégorie de la victoire sur les maladies, du triomphe du bien sur le mal. C’est pourquoi ce saint a toujours été invoqué contre les maladies les plus diverses comme les fièvres, la syphilis ou l'épilepsie.
  •  s’invoque contre les dartres rebelles.

St Gilles

  • contre les entorses, foulures, fractures, raccommode les membres , epilepsie 
  •  D’origine Athénienne, il s’installa en ermite dans le Midi de la France en se nourrissant exclusivement d’herbes et de lait d’une biche. Dès sa mort en 725, il fut élu et vénéré comme le protecteur des mères qui donnent le sein à leurs nourrissons.Il protège aussi des maladies de l’utérus, de la stérilité, de la lèpre, du cancer, et, en Alsace, il est invoqué contre les maladies de l’oreille des enfants.

Saint Gilles-Marie de saint Joseph

  •  Il est invoqué pour l'asthme , car il en souffrit toute sa vie. Il est aussi efficace contre l’hydropisie.

Saint Guy 

  • Il est considéré comme le spécialiste des maladies démoniaques où l’on fait rentrer l’épilepsie, l’hystérie, les obsessions ou l’hydrophobie.

St Houarniole 

  • contre la peur ou pour se donner du courage devant une adversité naturelle.

St Hubert 

  • pour se préserver de la rage suite à une morsure par un chien.

Saint Ignace de Loyola 

  • Il intercède pour toux ceux sur lesquels on doit pratiquer une intervention chirurgicale.

Saint Ignace d'Antioche 

  • Il est difficile de comprendre pourquoi il est invoqué contre les maladies de la gorge et les éruptions cutanées, car rien dans les moindres détails de sa vie et de son martyre ne peut l’expliquer...

​​​​​​​

    Apôtre Jean 

    • Condamné à mourir ébouillanté dans de l’huile, il se sortit indemne de cette épreuve !
    • brulure 
    • Par la grâce de Dieu, il se releva aussi indemne après avoir bu du poison. Il ressuscita aussi deux empoisonnés.

    Saint Jean-Baptiste 

    • La vertu protectrice de saint Jean-Baptiste contre les calculs rénaux et les maladies "démoniaques" comme l’épilepsie, les convulsions et les vertiges, n’est que la transposition allégorique de sa fervente activité de prédicateur luttant contre le mal et annonçant la venue du Messie. En ce qui concerne les maladies infantiles, les fruits de la Visitation de Marie à sa cousine Élisabeth où il tressaillit d’allégresse, recevant l’Esprit-Saint.

    Saint Jean-François Régis 

    • Né à Narbonne en 1597, il fut frappé, en Ardèche, par une très violente forme de grippe qui le fit mourir en peu de jours.

    Saint Jean Mépomucène 

    • Son culte en tant que protecteur contre les maladies de la bouche se développa en 1719 (soit 326 ans après sa mort), quand son tombeau fut ouvert et que sa langue fut retrouvée parfaitement conservée.

    Saint Joseph-Jean de la Croix

    •  Lui aussi fut frappé dune apoplexie en 1734.

    St Jean du Doigt 

    • contre les douleurs aux genoux, aux articulations, s’invoque en se lavant les mains ou les yeux pour que la douleur s’en aille.

    St Jacques

    •  pour se remettre des accidentsdes luxationsdes fluxions de poitrine.

    Saint Jérôme 

    • Aux soucis pour Rome, qui m’assaillent de l’extérieur, s’en ajoutent d’autres, dus à mes yeux affaiblis par la vieillesse et menacés de cécité, et aussi par la difficulté que j’éprouve à lire, à la faible lumière de ma lampe, les textes hébraïques aux caractères si petits qu’on les déchiffre déjà avec peine à la pleine lumière du jour. Cette phrase a suffi pour que la tradition populaire fasse de lui un protecteur des yeux.

    Partager cet article

    Repost 0
    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

    Commenter cet article