Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lagrenouilleverte.com

les saintes guerisseuses

 

 

Comme la médecine du temps est impuissante à préciser l’origine des maux, la maladie ne peut être qu’une épreuve envoyée par Dieu en punition d’une attitude, d’un mauvais penchant, d’un comportement qui porte tort aux autres.

je suis  unanimement convaincu.

Les remèdes, les soins des médecins ne guérissent pas. Tout au plus, ils ne peuvent que soulager. Ce qui excuse leur manque d’efficacité.

 

   Aussi est-il préférable de s’adresser aux  Saints …, à condition de savoir lequel.

Une fois identifié et supplié comme tel, le Saint concerné intercède auprès de Dieu pour obtenir la guérison…

De là naissent les saints guérisseurs, mais aussi à l’inverse les saints dispensateurs de maux, agissant en cela au nom de Dieu pour réprimer les mauvais penchants des humains ou ceux qui contestent sa toute puissance.

Plusieurs affections sont ainsi attribuées à plusieurs de ces saints. Pour faire cesser les troubles résultant de tels maux,  il faut s’adresser à Lui directement pour oser espérer la guérison.

L’invocation conjointe d’un autre Saint, associé à la demande première renforce l’effet de la supplication.

Elle peut s’avérer salutaire.  Le Saint à l’origine du mal, intercesseur de la volonté de Dieu pour éprouver le patient, peut se laisser convaincre et revenir sur l’affection qu’il a envoyée.

Ainsi la guérison dans tous les cas est-elle surnaturelle. C’est là un fait bien établi.

Ste Acace

  •  contre les abcès, les boutons purulents.

Sainte Agathe :

  •  N’as-tu point honte de couper les seins d’une femme, alors que toi-même, enfant, tu étais nourri au sein d’une femme ? Sainte Agathe avait proféré ces paroles contre son bourreau qui l’avait amputée des seins.
  • salutaire aux nourrices contre le tarissement du lait
  •  l’invocation à la sainte chasse les sorcières
  • il faut la prier lorsque l’on occupe une maison pour la première fois afin de chasser toutes les humeurs malignes.
  • Préserve les élevages d’animaux contre les épidémies de fièvre, le tournis des moutons. Invoquée la nuit 3 chandelles allumées, préserve les poulaillers des renards.

Sainte Aldegonde 

  • Elle souffrit elle-même du cancer et en mourut en 684, après avoir vécu 20 ans au couvent de Maubeuge, dont elle était la fondatrice et la première abbesse.

 

Ste Anne

  • Toute sa vie, elle eut l’ardent désir d’avoir un enfant, même ayant atteint un âge avancé. Malgré tout, elle continuait à prier et à espérer. Un jour, un Ange lui annonça quelle serait bientôt mère. Anne mit au monde une fille, Marie, la mère de Jésus, à un âge où aucune femme n’est habituellement féconde.
  • C’est pourquoi elle est invoquée par les femmes stériles ou par celles qui prévoient un accouchement difficile.
  • contre la fièvre, les humeurs, les blessures du travail, les maux au dos,
  • les brûlures, la sensation de feu, contre les accidents, les naufrages, pour se préserver de la noyade, la dysenterie, les coups de soleil, la perte de la vue, la petite vérole, les enfants bègues, la peste.
  • Véritable sainte thérapeute généraliste comme Marie.

Sainte Apolline 

  • Elle avait des pouvoirs prodigieux. Ainsi, un jour, elle avait réduit en poussière des statues païennes en soufflant dessus. Pour la punir, on lui avait arraché toutes les dents. Sur le point de mourir, Apolline aurait prié pour tous ceux qui, étant affligés de maux de dents, l’invoqueraient.
  • contre les maux de dents.
  • maux de tete 

Ste Barbe 

  • Martyrisée par son propre père qui la décapita, celui-ci en rentrant chez lui heureux de son crime, fut frappé par la foudre qui le réduisit en cendres sur le champ.
  • Cette mort si brusque et si soudaine impressionna tellement le peuple que la sainte fut très vite invoquée contre la mort subite.
  • De plus, la chaleur de l’éclair qui tua son père fut prise comme symbole des brûlures et des fièvres. C’est pourquoi on invoque aussi cette sainte contre les fièvres.
  • s’invoque en cas de péril, de danger d’effondrement d’un ouvrage, pour se préserver de la chute de la foudre en cas d’orage

Sainte Bienvenue 

  • Elle opéra de nombreux miracles. Elle-même fut une miraculée, après avoir souffert d’une grave maladie qui lui provoquait de nombreux ulcères aux genoux et aux jambes. C’est en souvenir de ce miracle qu’elle est invoquée contre les ulcères des membres.

Ste Candide 

  • pour guérir de la fièvre et du rachitisme des enfants.

Ste Catherine

  •  contre les maux de tête persistants.

Sainte Catherine d'Alexandrie 

  • La sainte, juste avant l’heure de son horrible martyre, leva les bras au ciel et pria le Seigneur afin que tous ceux qui feraient recours à son intercession obtiennent du pain, de l’eau et une bonne santé. Elle pria encore pour qu’ils soient tous préservés de la mort subite, et que les femmes enceintes soient protégées des fausses couches et de tous les autres dangers.

Sainte Catherine de Sienne

  • Particulièrement sujette aux migraines, elle est une protectrice contre ce genre de malaise.

 

Ste Claire associée à Ste Luce

  •  pour les troubles ophtalmiques.

Sainte Claire 

Le nom de cette sainte d’Assise rappelle la clarté de la vue et c’est pourquoi elle est invoquée contre les affections oculaires. Elle est aussi priée contre le bégaiement, en souvenir de la guérison quelle avait obtenue pour une religieuse du monastère de Saint-Damien ayant ce défaut.

Sainte Clotilde 

Épouse de Clovis, roi des Francs, elle pria si intensément le Seigneur de guérir la grave blessure que son mari avait reçue à un genou, que celle-ci guérit miraculeusement.

invoque contre les ulcere 

Ste Croix 

  • s’invoque pour se préserver de multiples maux domestiques. Il faut renforcer l’effet de la prière en réservant à la Sainte Croix de Jésus, 5 œufs frais pondus correspondant aux 5 plaies du Christ et les placer haut dans l’étable pour se préserver des incendies, de la corruption par les mouches et des effets des souris ou autres rongeurs s’attaquant aux réserves de grains.

Sainte Cunégonde

  •  Elle est une des patronnes des enfants et des femmes enceintes. Pourtant, elle n’a jamais été maman puisqu’elle avait fait vœu de chasteté en accord avec son mari Henri, Duc de Bavière. À la mort de ce dernier, elle se retira dans un monastère et confectionna des potions miraculeuses pour la grossesse.

Sainte Colette 

  • Elle est priée pour les affections pulmonaires, en particulier la pneumonie.

Ste Delphine 

  • vénérée contre les affections gynécologiques.

Sainte Élisabeth de Hongrie 

  • Après son veuvage, elle fit bâtir un hôpital à Marburg, où elle-même servait et soignait les malades.les dents 

 

Ste Ermerance 

  • associée à Ste Agathe contre les cours de ventre, les coliques

Ste Eutrope 

  • souveraine contre l’hydropisie.

Sainte Galla 

  • Elle mourut sur la colline du Vatican, en 550, frappée par une forme aiguë de cancer du sein, qui lui provoquait d’intenses douleurs.

Ste Gertrude 

  • guérit les maladies de langueur et les rhumatismes.

Sainte Hildegarde de Bingen

  • Elle attribue elle-même ses propres connaissances médicales à ses visions divines, Elle écrivit de nombreux ouvrages sur les questions médicales en apportant des réponses, des remèdes. Même après sa mort, en 1182, elle accomplissait tant de miracles sur sa tombe que, préoccupé par l’affluence continuelle des fidèles, le cardinal de Mayence fut contraint de prier la sainte... de ne plus en faire !

 

Sainte Jeanne-Françoise de Chantal 

  • Née à Dijon en l’an 1572, elle est invoquée contre le mal à l’estomac dont elle souffrit elle-même pendant de longues années. Elle est aussi invoquée contre les paralysies.

Sainte Julie 

  • On la martyrisa en lui perçant les mains et les pieds, d’où le culte rendu.

Sainte Libérate 

  • Son nom, dérivé du verbe "libérer" est, par lui-même, une garantie de libération. C’est pourquoi elle est invoquée pour délivrer de n’importe quel mal.

Sainte Lucie 

  • À part une légende reprise dans l’iconographie de la sainte (elle porte souvent un plateau de la main droite dans lequel se trouve ses yeux), Lucie a peu de rapport avec les yeux, si ce n’est que son nom en latin veut dire lumière.

Sainte Marie-Madeleine de Pazzi 

  • Cette sainte, née à Florence en 1556 souffrit aussi toute sa vie de céphalée. Elle eut de nombreuses expériences mystiques avec de fréquentes visions. Elle est aussi la protectrice contre le scorbut, qui lui causa d’abondantes hémorragies et la chute de toutes ses dents.

Ste Marguerite

  • contre les maux de reins, mais aussi au début des accouchements.

Sainte Marguerite d'Antioche 

  • Le culte de Marguerite, que les Orientaux appellent Marine, fut répandu en Occident, grâce aux Croisés, au Moyen Age. Elle est protectrice de la conception et de l’enfantement et elle protège de tous les dangers les femmes enceintes ou en couches.

Ste Marie 

  • souveraine contre tous les maux, une véritable thérapeute généraliste.

Sainte Marie-Barthélémy 

  • Pendant des dizaines d’années, après avoir prononcé ses vœux et jusqu’à sa mort, elle souffrit d’une forme incurable d’insomnie qui troubla son équilibre physique et psychique.

Sainte Marie de l'Incarnation

  •  Elle fut frappée de la paralysie pendant de très longues années.

Sainte Séraphine 

  • Elle-même fut paralysée.

Ste Odile 

  • invoquée contre les maladies des yeux, conjointement avec Ste Claire.

Sainte Odile 

  • Née aveugle, elle avait recouvré la vue miraculeusement à 11 ans, lors de son Baptême. Par une curieuse coïncidence, sa fête tombe le 13 décembre, le jour de la Sainte-Lucie.

Sainte Oringa 

  • Elle réussit à guérir miraculeusement l’architecte préposé à la construction d’un monastère à Lucques. Celui-ci s’étant grièvement blessé au pied avec un gros clou rouiller 

Sainte Quitterie 

  • Elle est aussi évoquée contre la méningite. Elle est très vénérée, en Gascogne particulièrement.

Ste Reine

  •  associée à St Main, combat les récidives de la gale du dos.

Sainte Rita 

  • En tant que sainte des impossibles, elle est invoquée pour la guérison des tumeurs.
  •  contre la petite vérole, dans les cas désespérés.

Sainte Thérèse d'Avila

  • En Espagne, elle est considérée comme la seule protectrice contre les maladies de cœur.

Ste Véronique

  • la patronne des lingères et des photographes
  • est invoquée en faveur des enfants débiles.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article