Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lagrenouilleverte.com

le nouvel an chinois

Le 28 janvier 2017 débute en Chine l'année du Coq de Feu Rouge. Résultat de recherche d'images pour "coq de feu"
Signe de l’aube, signe de l’éveil, cette année le triomphe et le succès ne pourront être décrochés qu’au prix d’efforts soutenus et bien orientés.
La nouvelle année 2017 est conditionnée à l’élément Feu sous sa forme Yin. Le Feu Yin exprime la chaleur intérieure et la clairvoyance, ainsi que la douceur de l’intime et des liens familiaux. Des pensées oubliées surgissent alors soudainement, dans une atmosphère parfois déconcertante, à la fois rigide et carnavalesque.
Les années de Coq sont souvent des périodes mêlant droiture et justice, grandiloquence et organisation logistique. Les métiers d’administration publique et privée, les carrières militaires ou encore les métiers de police sont fortement favorisés.
Le signe du coq est dépourvu d’un ensemble d’élément secondaire, au contraire de la majorité des autres signes du zodiaque chinois. Tout comme le Rat et le Lapin, le Coq n’est représenté que par un seul élément, tandis que tous les autres signes contiennent plusieurs éléments cachés en eux. C’est pourquoi, les années gouvernées par ces 3 signes dépendent fortement de la force principale de l’élément auxquels ils sont initialement attachés.
Même si les cycles de rotation des mois, des saisons et des jours apportent constamment une diversité des flux énergétiques des 5 éléments (Wu Xing), la présence d’un élément prédominant gouvernant le cycle annuel n’est jamais très bien vue dans la tradition chinoise.
Tout comme le Feng Shui nous l’enseigne également, c’est l’équilibre des forces entre les 5 éléments qui permet de générer bonheur et épanouissement. Le manque de diversité énergétique d’une année à Signe-Animal à élément unique intensifie les déséquilibres des forces cycliques du Wu Xing et celles du signe du zodiaque chinois propre à chacun.
Par conséquent, il est conseillé de rester sur ses gardes avant d’envisager d’investir sur un projet risqué pendant une année de Coq.

C’est une très bonne année pour faire de nouvelles rencontres amoureuses. Cependant, des relations qui auraient pu être construites dans la durée se verront écourtées pour des raisons indépendantes de la volonté des nouveaux tourtereaux 

Malgré les tensions et déséquilibres qui dominent en 2017, cette année est paradoxalement propice aux mariages. Il ne faut d’ailleurs pas oublier que le rouge (couleur de l’élément Feu) est la couleur traditionnelle de la robe de mariage pour les chinois et d’autres pays asiatiques, alors que la couleur blanche est symboliquement associée au deuil.

 

Résultat de recherche d'images pour "arbre a billet"

Les années du Coq sont souvent des périodes marquées par des succès éclatants pour ceux qui auront enduré avec patience le travail long, persévérant et souvent solitaire de la construction d’un projet d’entreprise.
Beaucoup de gens souhaiteront pendant le cours de l’année pouvoir changer d’environnement professionnel. Cependant ces désirs de mobilité ne se concrétiseront pas pour tout le monde, car tous les Signes du zodiaque chinois ne sont pas à même d’effectuer les efforts de réflexion, de créativité et d’organisation nécessaires pour surmonter un grand saut dans l’inconnu, ou encore moins risquer une baisse de leur revenus, même provisoire.

La légende des douze animaux du zodiaque chinois.

Une légende raconte qu'un jour, alors que l'Empereur de Jade présidait une séance d'audience dans le palais céleste, le tigre, le phénix et le dragon vinrent crier à l'injustice. L'Empereur leur dit: "Vous êtes considérés comme le roi de la montagne, le roi de l'eau et le roi de la forêt. Qui a donc l'audace de vous maltraiter?" Les trois plaignants répondirent: "C'est l'homme. Il essaie par tous les moyens de nous tuer." L'Empereur de Jade dit: "Et bien, rentrez chez vous et informez vos vassaux qu'ils doivent venir attendre devant la Porte sud du Palais céleste à la cinquième veille du matin. À mon signal le premier à se présenter, je le choisirai comme symbole désignant l'année denaissance de l'homme. Celui-là ne sera plus jamais persécuté par l'homme. Quant aux autres, je ne m'en occuperai pas. » Les trois animaux-rois se dépêchèrent d'aller informer leurs vassaux. 

La nouvelle se répandit. Les animaux se préparèrent à la hâte. Le rat qui était en train de creuser un trou n’avait pas entendu la nouvelle. Quand il sortit du trou, il vit le chat qui se lavait le museau et l'interrogea: "Frère chat, vous faites votre toilette, est-ce que vous allez rendre visite à des parents ou bavarder avec des voisins?" Le chat répondit: "Pas du tout. Demain matin, j'ai une affaire importante à régler." Le rat s'empressa de se renseigner. Le chat lui révéla candidement le décret de l'Empereur de Jade. Le rat dit immédiatement: "J'y vais moi aussi." Le chat dit: "Allons-y ensemble. Cependant j'ai l'habitude de faire la grasse matinée. Demain matin vous devrez me réveiller de bonne heure." Le rat acquiesça.

 



Le lendemain, le rat se réveilla à la troisième veille du matin et pensa: "Le chat court plus vite que moi. Si je vais avec lui, je le payerai cher", il se leva doucement et se mit en route tout seul, sans aller réveiller le chat. 

Devant la Porte sud du Ciel, des fauves et des oiseaux étaient déjà rassemblés. L'Empereur de Jade, assis dans la salle du palais, ordonna à son ministre, Étoile d'Or, de préparer pinceau et papier. À la cinquième veille, il cria "Entrez". Les animaux accoururent, ils se serrèrent devant la porte du palais et personne ne put faire un pas de plus. Le rat se dit: "Je n'ai pas de force, je n'arriverai pas à traverser la foule. Il me faut trouver un moyen." Soudain, l'idée lui vint de passer entre les jambes des animaux. Alors d'un bond, il sauta le premier devant l'Empereur de Jade qui, en le voyant, dit: "Voilà! Le premier arrivé est le rat." Étoile d'Or en prit note. C'est ainsi que le rat se classa premier des douze animaux. 

Le bœuf, impatient, écarta grâce à sa force les autres animaux et courut en avant. L'Empereur de Jade dit: "Voilà maintenant le boeuf." Étoile d'Or classa le boeuf en deuxième position. 

Le tigre se dit: "Le bœuf a de la force, moi aussi." Il sauta, d'un bond par-dessus les têtes des autres animaux et gagna la troisième place. 

Voyant cela, le lapin réfléchit: "Je ne suis pas assez fort pour traverser la foule. Je vais suivre l'exemple du rat!" Il se fit tout petit et se faufila entre les jambes des autres animaux. Il se classa quatrième. 

Le dragon se mit en colère, en voyant que les autres le précédaient. "Je suis le plus puissant, pourquoi ne pas utiliser mes pouvoirs magiques?" Il s'éleva dans les nuages et s'avança à travers le ciel et arriva le cinquième. 

Le serpent ne supportait pas de se montrer faible. Habile, il se glissa à travers les jambes des animaux et se classa sixième. 

Voyant qu'il n'avait pas le temps de traverser la foule, le cheval concentra ses forces et d'un bond s'élança devant, il fut classé septième. 

Le mouton pensa: "Je suis moins fort que les autres. Je vais essayer de me servir de mes cornes." Il baissa la tête et poussa les autres animaux de ses cornes pointues. Les autres s'empressèrent de le laisser passer. Le mouton put ainsi gagner la huitième place. 

Le singe, lui aussi, utilisa ses capacités. S'agrippant tantôt aux cheveux des uns, tantôt aux oreilles des autres, il bondit promptement, par-dessus les têtes des animaux, et s'élança devant. Il fut classé neuvième. 

Voyant qu'il y avait déjà neuf animaux devant lui, le coq craignit qu'il n'y ait plus de place pour lui. Battant des ailes, il traversa la foule en volant et prit la dixième place. 

L'Empereur de Jade, pensant que le nombre des animaux était suffisant, dit: "Ça suffit! Ça suffit!" Étoile d'Or crut qu'il criait "le chien" et prit en note le chien (en chinois, le mot "chien 狗 gǒu" et le mot "suffit 够 gòu" sont homophones). 

L'Empereur de Jade répéta: "C'est assez! C'est assez!" Étoile d'Or crut alors qu'il disait le "cochon" et écrivit "cochon" (en chinois, le mot "assez 足 zú" et le mot "cochon 猪 zhú" sont homophones). 

L'Empereur saisit alors brutalement le papier où étaient inscrits les noms des animaux, et dit: "N'écris plus rien" Il compta et s'aperçut qu'il y avait douze animaux pour désigner les années de naissance, au lieu de dix. Mais il dut donner son consentement. C'est ainsi que furent choisis les douze animaux et que fut fixée leur place respective. Ayant gagné la première place, le rat rentra chez lui joyeux et trouva le chat en train de faire sa toilette. Le voyant arriver, le chat dit: "Il faut que nous partions." Le rat lui dit: "Pourquoi partir. J'ai gagné la première place." "Pourquoi ne m'avez-vous pas appelé?" "Si je vous avais réveillé, comment aurais-je gagné la première place?" À ces mots, le chat s'indigna et s'abattit sur le rat pour le dévorer. Le rat était si habile qu'il réussit à s'enfuir. C'est depuis lors que le chat et le rat sont ennemis. 

Les contes de ce genre, transmis de génération en génération sont nombreux. La plupart d'entre eux s'inspirent de la physionomie particulière et du comportement des douze animaux et montrent combien la place de ces animaux est importante dans l'imagination et les sentiments des hommes. 

Source: Zang Fang, les douze animaux et leur place dans la culture chinoise, Beijing 2001

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article